mercredi 22 mars 2017

MERCREDI 22 03 2017

Bonjour tout le monde,
Je devais m'absenter pour un travail difficile. Je ne suis pas arrivé à résoudre mon problème, mais, bon, il est temps de revenir vous voir.
Merci pour vos visites et commentaires pendant mon absence.

vendredi 10 mars 2017

UN POEME DE NGUYEN LAM CUC.

Les beaux poèmes sont souvent tristes. On ne sait pas pourquoi. Celui-ci est très triste. Je vous le traduit. Ce n’est pas un choix délibéré. C’est comme ça.
Je m'attends beaucoup à avoir vos commentaires. J’ai mis aussi la partition originale, au cas où...

(image sur l'internet)

ĐỂ KHOE CHO HẾT

Khi yêu thương bỏ ta đi
Nhân gian hóa thạch những gì đang hương



Đóng đinh lên vách linh hồn
Treo trong thân xác nỗi buồn váng rêu




Đục lòng cho rỗng để kêu
Bùm, beng chiêng trống. Người theo chân người




Nhe răng ra đếm nụ cười
Để khoe cho hết, một  đời rỗng không.




Nguyễn Lâm Cúc


POUR SE VANTER JUSQU’AU BOUT

Quand l’amour nous quitte
On nous transforme
Tout ce qui est parfum,
En granite

Un clou je plante
sur ma muraille d’âme,
A mon corps, j’accroche
ma désespérance
vêtue d’écumes

Je fore mon cœur jusqu’au creux
pour qu’il résonne
Gong et tambour se déchaînent,
Les hommes se suivent
à la file


Exhiber ses dents
compter ses rires
pour vanter jusqu’au bout,
une vie
creuse.

Traduction: Binh An


mercredi 8 mars 2017

UNE SCULPTURE EN FER

J'ai passé, il y a un certain nombre d'années déjà, deux semaines dans un club de vacances. Parmi les activités offertes aux touristes, à part la piscine, le mini-golf, la pétanque, le tennis, le tir à l'arc, la marche et les visites au alentour, il y avait, chose assez rare, un stage... sur la sculpture de fer. La raison est qu'il y avait un sculpteur de fer dans la région, et on l'avait invité à venir animer un stage dans sa spécialité.

dimanche 5 mars 2017

CERFS ET POEMES SUR ROULEAU.

Regardez ce délicieux dessin : un cerf gracieux en pleine nature, dessiné par pigments d'or et d'argent, un poème du moine Saigyô, merveilleusement calligraphié en style herbe folle avec des mots délicatement déposés sur la feuille (photo tirée du site du Musée des Arts de Seattle, voir la référence ci dessous):

jeudi 2 mars 2017

EMOTION PREMIERE !

Bien sûr, je peux continuer à travailler les formes, les volumes, les traits. Mais j’ai préféré garder cette émotion première !  

lundi 27 février 2017

LE PATIENT HONGKONGAIS

En fin février 2003, un américain d'origine chinoise venait se faire soigner à l'hôpital Việt-Pháp (Vietnam-France) avec un diagnostic de fièvre, toux et syndromes grippaux. Il s'est avéré qu'il était atteint du SARS (syndrome respiratoire aigu sévère). Le virus, apparu à Hongkong en 2002, est vite passé au personnel médical de l'hôpital, causant plusieurs décès. Une épidémie locale s'est développée, heureusement vite maîtrisée. Au Vietnam, 65 personnes étaient infectées, 5 étaient mortes. L'épidémie était aussi propagée dans d'autres pays. Au total, dans le monde, 8346 cas étaient recensés avec 646 décès.